mardi 6 décembre 2022
Médias

Médias, davantage parler de la chirurgie reconstructrice

« Notre spécialité est « la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique », or le plus souvent dans les médias, seule la chirurgie esthétique - sans doute plus porteuse et source d’un audimat plus important - est prise en compte. »

Mieux faire connaitre la chirurgie reconstructrice au grand public
« Même si ce sujet doit être traité, la chirurgie plastique reconstructrice devrait être davantage mise en avant dans les reportages. Les chirurgiens ont tous pratiqué cette chirurgie compliquée lors de leur formation et il serait intéressant de mieux la faire connaitre au public. Nous posons des prothèses mammaires, mais nous traitons aussi de grands brulés, nous sauvons des membres. »

L’allotransplantation doit dépasser le monde de la chirurgie plastique
« La dernière grande nouveauté dans notre domaine sont les allotransplantations, en particulier d’avant-bras et de visage avec des résultats un peu ambivalents. Les allotransplantations des avant-bras n’ont en effet pas forcément donné les résultats que l’on attendait car elles nécessitent une immunothérapie à vie et qu’il faut comparer le résultat fonctionnel à celui attendu avec des prothèses mécaniques qui, de plus en plus, apportent d’excellents résultats. En ce qui concerne les allotransplantations de visage, cette chirurgie qui se heurte parfois à des problèmes uniquement financiers, doit être poursuivie. Par ailleurs, une série d’allotransplantations a été réalisée sur les organes génitaux de soldats américains blessés par des mines aux États-Unis. Développer ces allotransplantations dans d’autres mondes comme les poumons ou les malformations congénitales serait une voie. »

Interview réalisée lors des Journées de Cicatrisations 2019.
En savoir plus : https://www.cicatrisations2019.org/ https://www.convatec.fr/