lundi 20 mai 2024
Médias

En Tunisie, former les journalistes au journalisme scientifique

« Jusqu’à l’avant Covid, l’information de santé bien qu’importante n’avait malheureusement pas sa place dans nos médias. L’épidémie de Covid a été un choc ! Nous avons compris que nos journalistes et nos médias n’étaient pas suffisamment préparés à couvrir les questions sanitaires. Nous avons appris sur le tard que l’information de santé était une spécialité à part entière. 

Il existe aujourd’hui une prise de conscience sur l’importance de développer des formations spécifiques pour les journalistes qui se destinent à couvrir les thématiques sanitaires et scientifiques. Les médias ont eux-aussi pris conscience de la nécessité de consacrer une partie de leur programmation aux informations de santé.

En Tunisie, l’information sanitaire prend sa place petit à petit. La plupart des gens pensent que le Covid est derrière nous même s’il est encore bien présent et d’autres épidémies ne manqueront pas de se déclencher dans les années à venir.

Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est qu’il existe une prise de conscience au niveau du public, mais aussi au niveau du corps journalistique : nous devons travailler davantage sur l’information sanitaire et il existe de plus en plus de sessions de formation afin de mieux préparer nos journalistes à couvrir les questions de santé, tout comme les questions climatiques et d’environnement. »

En savoir plus : https://www.presse-francophone.org

Stéphanie Chevrel